Caveaux sans fond pleine terre

Une inhumation en pleine terre signifie que le cercueil est en contact direct avec le sol. Or, celui-ci exerce une forte pression après comblement de la fosse, et à terme peut entraîner l’affaissement et l’effondrement du monument funéraire.

C’est pourquoi le caveau pleine terre, appelé aussi caveau sans fond, fausse case ou caveautin, est un bon compromis, notamment pour les carrés confessionnels s’ils existent dans le cimetière.

  • Les parois latérales retiennent la poussée des terres
  • L’absence de fond offre le contact direct du cercueil avec le sol.

Ce concept concilie le respect des croyances religieuses des communautés et les exigences de sécurité pour les équipes d’intervention.

caveau pleine terre sans fond Stradal pour carrés confessionnels

Caractéristiques techniques du caveau pleine terre

  • Largeurs et longueurs adaptées aux concessions de votre région
  • Rehausses ou cases intermédiaires à choisir parmi la gamme des caveaux en éléments
  • Semelles ou entourage disponibles pour délimiter la sépulture en surface

Conseil Pro : case renforcée

  • Sécurité : Les couronnes ou cases intermédiaires jouent un rôle de coffrage. Utilisées seules, elles ne prennent pas appui, comme d’habitude, sur un fond préfabriqué qui participe à la résistance mécanique de l’ensemble.
  • Selon la profondeur envisagée du caveau sans fond, nous consulter pour la fourniture d’une couronne «renforcée»

Quand recourir à un caveau sans fond ?

  • Tout d’abord, bien s’assurer que le règlement de cimetière autorise cette solution technique.
  • Attention à l’inhumation pleine terre en terrain humide !

Si la concession est située à proximité d’une nappe phréatique ou sur un terrain soumis à infiltration et ruissellements, il existe un risque sanitaire dû à l’éventualité d’une contamination de l’aquifère par les effluents issus de la décomposition des corps.

Par ailleurs, la pleine terre accélérera la décomposition du cercueil, mais un terrain humide aura un effet contraire sur le corps lui-même, qui se conservera plus longtemps. Un détail à prendre en compte lors d’une démarche d’exhumation pour réduction du corps ou reprise de concession.

Bonnes pratiques pour la pose d’un caveau sans fond

Selon la nature du terrain, il convient d’être attentif à

  • une bonne assise de la case intermédiaire ou fausse case
  • et au remblaiement extérieur pour reprendre les charges complémentaires, notamment celles du monument funéraire ou celles exercées par les pressions engendrées lors de travaux sur les concessions voisines par exemple.
  • Selon la profondeur de la sépulture et le nombre de cases sans fond, prévoir un renfort armé. Nous consulter.
  • Pose d’étais intérieurs ou de 3 dallettes minimum au fond et à chaque élément à l’intérieur pour compenser la pression extérieure lors du remblaiement
  • Remblaiement extérieur pour assurer la reprise de charge latérale des caveaux avoisinants et lors de travaux sur la concession voisine, notamment pour les couronnes inférieures de la sépulture.
  • Damage « doux » pour éviter une pression trop forte, notamment sur la rehausse inférieure.

Pour plus de détails, consultez nos rubriques :

Travaux de fondations : Pour éviter de redresser le monument funéraire ultérieurement, le CTMNC rappelle les bonnes pratiques pour la réalisation des assises ou fondations des monuments funéraires.



Consultez nos autres gammes